NL / FR / ENG
Accueil / L'aménagement du site de stockage / Le parcours de communication

Niras

Le parcours de communication

Le parcours de communication et ce qui en constitue le cœur, le centre de communication, deviendront la référence en matière d'information sur la gestion des déchets radioactifs et sur son contexte plus large. Dès 2019, les visiteurs pourront y obtenir tous les renseignements qu'ils souhaitent au sujet de la gestion des déchets radioactifs. Il s'agira d'un centre polyvalent destiné aux visiteurs et à la communauté locale.
En réalisant le parcours de communication, l'ONDRAF répond à la demande des partenariats STORA et MONA qui souhaitent disposer d'informations claires au sujet du projet de stockage et de son contexte plus large. Il s'agit de l'une des conditions auxquelles les partenariats avaient soumis l'acceptation du projet de stockage à Dessel.

Rétroactes

Pour examiner la meilleure façon de satisfaire aux conditions imposées par les communautés locales, l'ONDRAF et les partenariats ont réalisé une pré-étude qui a permis d’établir un plan global.

Le parcours de communication sera implanté à côté du site de stockage, à l'angle formé par la Gravenstraat et la Kastelsedijk. Cette zone était, il y a peu encore, destinée à des activités nucléaires. La première étape consistait donc à réaliser un GRUP (Gewestelijk Ruimtelijk Uitvoeringsplan – plan régional d'exécution spatiale) de sorte que la zone puisse être affectée à des activités non nucléaires. Avant de réaliser ce GRUP, il était important d’étudier minutieusement les incidences environnementales de ce plan. C'est à cet effet que l'on a établi un rapport sur les incidences environnementales.

En 2012, l'ONDRAF a demandé au Vlaamse Bouwmeester d'organiser un concours de conception pour le parcours de communication. C'est un consortium formé par deux bureaux d'architecture anversois, ONO architectuur et Bovenbouw, qui a remporté le concours en 2014.

Une co-conception

Toutes les personnes concernées se sont alors penchées sur l'avant-projet du consortium d'architectes vainqueur afin de l'adapter aux souhaits et aux attentes des communautés locales. L'approche participative à également été adoptée dans le cadre du développement du contenu de l'offre touristique. Le parcours de communication constitue ainsi un bel exemple de co-conception par l'ONDRAF, les partenariats STORA et MONA et toutes les autres parties concernées.

Le concept en quelques mots

Le projet de stockage est caractérisé par une philosophie d'ouverture et de transparence. Le concept du parcours de communication est lui aussi imprégné de cette idée. La structure de base du centre de communication prendra la forme d'une grande table dotée de pieds de 7,5 mètres de haut. Cette structure demeurera pendant toute la durée de vie du stockage, à savoir 300 ans.

La partie supérieure de cette construction abritera des salles d'exposition : une exposition interactive permanente consacrée à la gestion des déchets radioactifs ainsi qu'un espace dédié aux expositions temporaires. Constitué de plusieurs modules répartis sur deux niveaux et orientés vers l'atrium central, l'espace situé sous la table pourra quant à lui être utilisé de manière flexible. Au rez-de-chaussée, on trouvera entre autres une salle de spectacle, des salles polyvalentes, un espace de restauration et un point d'information touristique. Les bureaux et les salles de réunions seront quant à eux situés à l'étage supérieur.

L'exposition interactive

L'exposition interactive permanente située dans la partie supérieure de la table renseignera les visiteurs sur les déchets radioactifs et leur gestion. Les informations seront présentées à l'aide des dernières applications multimédia et des techniques les plus modernes qui feront de la visite une véritable expérience interactive. Le thème du temps servira de fil conducteur tout au long de l'exposition.

Le contenu du centre de communication en général et de l'exposition interactive en particulier est le fruit d'une collaboration avec les communautés locales. Elles n'ont pas seulement adapté le concept issu du concours aux attentes des intéressés. En effet, des représentants des partenariats STORA et MONA ont participé avec l'ONDRAF à la sélection des thèmes qui seront abordés dans l'exposition interactive. Répartis en trois groupes de travail, les représentants des partenariats prennent en charge les thèmes suivants : « la science », « l'homme et le temps » et « la gestion des déchets radioactifs ».

Vie communautaire

Les salles polyvalentes et la salle de spectacle pourront accueillir des congrès scientifiques, des workshops ou encore des séminaires, mais tout comme les salles d'expositions temporaires, ces locaux seront également mis à disposition pour accueillir des activités locales. Ainsi, les habitants et les associations des communes avoisinantes seront les utilisateurs privilégiés de ce centre de communication.

Le centre de communication rassemblera par ailleurs certains services qui étaient jusqu'à présent éparpillés. Le centre de communication abritera ainsi les bureaux des partenariats STORA et MONA ainsi que ceux de la Fondation Fonds local. Le futur Réseau numérique et interactif (RNI) y trouvera lui aussi sa place. Grâce à ce réseau, les riverains peuvent s'informer sur le projet de stockage. Il est également mis à leur disposition pour leurs propres initiatives. Le projet pilote DIGICAT a été mis sur pied en 2010, en guise de prélude au RNI.

Un parc paysagé doté d'atouts en matière de détente

Le centre de communication sera implanté au sein d’un parc paysagé, c'est là le résultat du plan de la qualité de l'image que l'ONDRAF a fait réaliser en 2013 pour l'ensemble du site de stockage. Le programme intérieur et les espaces extérieurs formeront un ensemble : la terrasse de l'espace de restauration sera logée au cœur d'un parc paysagé composé de lande, de prairies et de bois.

Le site sera par ailleurs sillonné par des sentiers pédestres et cyclables reliés aux routes existantes. En empruntant les sentiers récréatifs, les visiteurs découvriront la richesse de la nature sur le terrain.

Une impulsion pour le tourisme dans la région

Le parcours de communication constituera un nouveau pôle d'attraction touristique dans la région. Un point d'information viendra plus largement s'ajouter à l'offre touristique de toute la région. Le groupe de travail « Parcours de communication et tourisme nucléaire dans la pratique  » qui fait partie de la Plate-forme de concertation régionale s'associe au secteur touristique, au secteur horeca, au secteur récréatif ainsi qu’aux communes pour créer une offre touristique et éducative qui représente une plus-value pour toute la région. Ils s’harmonisent ainsi avec les réseaux existants et l'offre dans la région.

À partir de 2019

Selon le planning actuel, le parcours de communication devrait ouvrir ses portes en 2019.

Le parcours devra attirer les visiteurs dès son ouverture, mais aussi tout au long des années qui suivront, grâce à une offre actualisée. C'est pour cette raison que l'ONDRAF a confié à nxt et StudioSpark une étude sur les plus récentes tendances en matière d'accueil et de parcours expérimentaux. L'ONDRAF intégrera les résultats de cette étude dans les développements futurs du concept. Le rapport sur les tendances confirme que le parcours de communication doit devenir le port d'attache d'une communauté et accorder toute leur importance aux contacts humains.